Conclusion

 

         Ains, à travers les divers soubresauts de l'histoire Hollywood est né, ces nombreuses  phases de changements importants ont permis de construire le cinéma que nous connaissons aujourd'hui. En effet le cinéma ne serait pas identique, si de jeunes entrepreneurs n'avaient pas saisi le filon « Hollywood » ou vu en certains acteurs un potentiel incroyable.Tous les éléments ont été réuni afin de garantir à Hollywood une popularité et une rentabilité sans faille.

Le « millimétrage » de la production, le  contrôle des stars et la suprématie sociale et culturelle  à son comble des années 30 à 50,  a conditionné cette industrie et amené à la standardisation des films : soit les blockbusters. Ceux-ci proviennent donc du constat fait à partir de l'histoire de Hollywood, selon lequel ce qui marche est ce qui est simple et plaît au grand nombre. Ainsi depuis ses début Hollywood a su évoluer dans le sens du progrès et du profit. L'histoire l'a transformé afin de créer une « usine » surpuissante et infaillible. 

Le cinéma hollywoodien est donc caractérisé par son histoire riche, sa logique industrielle unique et, l'aboutissement de tout cela, les blockbusters. Celles-ci forment donc le cinéma le plus puissant, attractif et influent du monde.

Cependant malgré cette suprématie, le cinéma hollywoodien n'est pas le plus productif du monde. En effet, le cinéma indien "Bollywood", dérivé du cinéma hollywoodien, produit quant à lui, le plus grand nombre de films par an au monde, et se place donc en première position mondiale.

 

Voici une courte interview de la scénariste Myriam Benaim que nous avons réalisé, qui nous permet de synthétiser et conclure notre TPE  :

Interview de Myriam Benaim - YouTube


the-end.jpeg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×